Addictions traitées

Addictions aux substances

Mode d'utilisation inadapté d'une substance conduisant à une altération du fonctionnement ou une souffrance, cliniquement significative, caractérisé par la présence de trois ou plusieurs symptômes, au cours d’une période de 12 mois.

Substances possibles : alcool, héroïne, cocaïne, médicaments à base de benzodiazépine, codéine, cannabis et autres.

Votre adolescent est concerné ?

Dépendances aux substances: alcoolisme, toxicomanie, héroïne, cocaïne

Dr Ramiro Valdez, médecin-répondant

 

Troubles alimentaires

Anorexie

Refus de maintenir le poids corporel au niveau ou au-dessus d'un poids minimum normal pour l'âge et pour la taille. Ceci peut se manifester par une altération de la perception du poids ou de la forme corporelle sur l'estime de soi, ou par un déni de la gravité de la maigreur actuelle.

Votre adolescent est concerné ?

Boulimie

Absorption, en une période de temps limitée, d'une quantité de nourriture largement supérieure à ce que la plupart des gens absorberait en une période de temps et des circonstances similaires et un sentiment de perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise. Cela se manifeste par des comportements compensatoires inappropriés et récurrents visant à prévenir la prise de poids, tels que : vomissements provoqués; emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements ou autres médicaments, jeûne, exercice physique excessif... Les crises de boulimie et les comportements compensatoires inappropriés surviennent tous les deux, en moyenne, au moins deux fois par semaine au cours d’un mois.

Votre adolescent est concerné ?

Hyperphagie boulimique

Absorption, en une période de temps limitée, d'une quantité de nourriture largement supérieure à ce que la plupart des gens absorberait en une période de temps et dans les circonstances similaires. Sentiment de perte de contrôle sur le comportement alimentaire mais aucune manifestation de comportement compensatoire. La nourriture est utilisée pour soulager un état émotionnel.

Votre adolescent est concerné ?

Troubles alimentaires: anorexie, boulimie, hyperphagie

Dr Alain Perroud, médecin-psychiatre

Addictions comportementales

De manière générale, il s’agit de comportements maladaptifs qui ont des conséquences néfastes pour la santé et le bien-être de la personne (état de manque, tolérance, perte de contrôle, isolement social, incapacité d’arrêter l’activité malgré les conséquences, prend beaucoup plus de temps que voulu par la personne, perturbation d’activités, perte de travail).

Addictions possibles : achats compulsif, dépendance aux jeux, nourriture compulsive, dépendance sexuelle, dépendance affective, co-dépendance, dépendance à l'activité sportive, au travail.

Dépendance affective et sexuelle

Etre obsédé par quelqu’un et prendre cette obsession pour de « l’amour », lui permettant de contrôler vos émotions et votre comportement. Le degré de votre « amour » est comparé à la profondeur de vos tourments.

Une dépendance sexuelle existe si la personne:

  1. Ne peut plus contrôler ses actions malgré les conséquences négatives
  2. Est obsédée par le sexe ou une de ses activités compulsives
  3. Utilise le sexe pour s’auto-médiquer contre la douleur émotionnelle

 

Co-dépendance

Tendance à prioriser les besoins et les désirs de l’autre avant les siens et à exclure la reconnaissance de ses propres besoins. L’estime de soi est en permanence focalisée sur la capacité de contrôle de soi et des autres.

Cyberdépendance

Usage inapproprié et excessif des divers moyens offerts par Internet, notamment le jeu virtuel (jeu en réseau ou jeu d’argent), la recherche d’informations, le dialogue en ligne ou le sexe. Cela a souvent pour conséquence des comportements qui aboutissent progressivement à une perte de contrôle sur la vie sociale et privée, Internet devenant un besoin et non plus un loisir.

Votre adolescent est concerné ?

Dépendance aux jeux d’argent

Focalisation de la vie sur le jeu et la fréquence de jeu ayant pour conséquence des problèmes financiers conséquents et la création de croyances personnelles. Cette addiction se traduit par 3 phases qui sont une phase de gain, une phase de perte et l’envie de « se refaire » puis une phase de désespoir entraînant elle-même une 4ème phase, celle du jeu, en faisant une véritable compulsion, excluant toute notion de plaisir.

Dépendance affectives et sexuelles

Dr Basile Vareltzis, Médecin de famille, FMH, Addictologue, GPMA, SSAM, ASAM, AFC Médecine Psychosomatique et Psychosociale, ASMPP Psychodamatiste, PD