Espace questions

Vos questions

Venir à la clinique :

Puis-je venir sans rendez-vous ? 

Non, il est préférable de nous téléphoner afin de prendre rendez-vous. 

Est-il possible d’avoir des sorties ? 

Après 8 jours d’hospitalisation et selon votre évolution, votre âge et votre situation, il est possible de mettre en place des espaces d’exposition sur l’extérieur entre 16h et 17h30 du lundi au vendredi, dans le but de vous habituer à la vie extérieure que vous retrouverez en sortant. Ceci permettra l’entraînement des outils appris ainsi que le développement des nouvelles mémoires.

Suis-je seul(e) en chambre ? 

Nos chambres sont principalement à 2 lits, il n’y a que deux chambres à 1 lit. Celles-ci ne sont pas réservables à l’avance. L’organisation et l’attribution des chambres dépendent de l’équipe de soins.

Quels vêtements dois-je prendre ? 

Des vêtements confortables, de sport et de tous les jours. Une machine à laver payante est à votre disposition.

Puis-je prendre ma console de jeux ? 

Non, cela n’est pas autorisé.

Mes proches peuvent-ils venir me voir et à partir de quand ? 

Dès le premier jour, vos proches peuvent venir vous voir aux heures de visite de 16h à 17h30 en semaine et de 13h30 à 17h30 le samedi, dimanche et jours fériés.

Mon chien peut-il venir ? 

Oui, votre chien peut venir vous rendre visite mais uniquement dans le jardin. Il doit rester attaché et s’il fait ses besoins, ceux-ci doivent être ramassés.

Puis-je venir avec mon instrument de musique ? 

Cela est possible pour autant que le cadre fixé soit respecté. Toutefois, cette demande doit faire l’objet d’une organisation préalable avec la clinique.

Puis-je venir avec mon téléphone, ordinateur, tablette ?

Cela est possible et dépendra de votre problématique. Toutefois, à 23h, les adolescents doivent remettre leur ordinateur, tablette et téléphone à l’équipe de soins. Les adultes sont priés d’éteindre leurs appareils pendant la nuit.

Puis-je continuer à fumer des cigarettes ?

Nous encourageons l’arrêt de toute substance et offrons des traitements d’acupuncture pour l’arrêt du tabac. Toutefois, vous avez le droit de fumer uniquement à l’extérieur du bâtiment. Si vous deviez consommer à l’intérieur de la clinique, cela pourrait provoquer un renvoi immédiat de la structure. 

Puis-je venir avec mon véhicule ? 

Non, vous ne pouvez pas venir avec votre véhicule à la clinique. 

Puis-je venir avec ma bouilloire et mon toaster ? 

Non, vous ne pouvez pas apporter votre bouilloire ou toaster.

Si je suis en programme de jour, puis-je manger sur place ? 

Vous pouvez apporter votre pique-nique et manger sur place dès 12h15. La clinique ne sert pas de plateau pour les personnes extérieures.

Mon enfant suit le programme de jour, qui s’occupe de lui en dehors des groupes ?  

Lorsque votre enfant se trouve dans l’enceinte de la clinique en dehors de ses groupes, il n’est en aucun cas sous la responsabilité de la clinique.

J’habite en France, puis-je venir ? 

Vous pouvez venir. Toutefois, la sécurité sociale n’intervient pas à l’étranger. Il est nécessaire de vérifier les conditions auprès de votre mutuelle.

Je vis en Suisse et n’ai que l’assurance de base. Serai-je remboursé(e) ? 

Oui, nous avons des conventions avec les assureurs.

Mon proche a un problème d’addiction :

Ma copine souffre d’un trouble alimentaire mais ne veut pas se soigner, que dois-je faire ? 

Le processus peut être long avant qu’une personne accepte de reconnaître son problème et décide de se soigner. N’hésitez pas à lui donner de l’information sur la maladie et sur ses conséquences à long terme. Proposez lui de remplir un de nos tests en ligne afin de l’aider à prendre conscience.

Mon enfant se drogue au cannabis, dois-je continuer à lui donner de l’argent de poche ? 

Il est plus prudent de ne pas mettre un terme à l’argent de poche que vous donnez à votre enfant, car cela pourrait le pousser à commettre des actes comme le vol et compliquer la situation. De plus, cela risque d’envenimer votre relation. Bien sûr, il est clair que vous êtes libre de vos décisions. Vous pouvez réajuster la somme ou les conditions. Il est important d’établir un espace de communication avec votre enfant. Faites-lui part de vos craintes et inquiétudes sur sa consommation et proposez-lui un rendez-vous d’information où vous l’accompagnerez afin qu’il ait pleinement connaissance des risques et conséquences relatifs à la consommation de cette substance.

Mon père a fait plusieurs tentatives de sevrage mais rechute à chaque fois, pourquoi ne veut-il pas s’en sortir ? 

Nous ne connaissons pas votre père mais nous dirions que la question se pose différemment. Ce n’est pas parce qu’il y a rechute que la personne ne veut pas s’en sortir. Pour certaines personnes, le processus pour comprendre son addiction et pour savoir faire autrement avec soi et les autres est très long. Beaucoup de paramètres peuvent rentrer en jeu : la capacité à pouvoir s’observer, à pouvoir repérer chaque situation qui se rejoue et qu’ils traitent avec la substance, la mise en application des outils, le temps qu’il faut pour les intégrer et les rendre automatiques, les fluctuations dans leur motivation, les différents changements, etc. Une chose est sûre, votre père ne lâche pas l’affaire puisqu’il remet en place des sevrages.

Ma fille fait d’énormes crises de boulimie et mange toute la nourriture de la famille (réserve comprise), que dois-je faire ? Dois-je continuer à acheter de la nourriture ou tout fermer à clé ?

Votre fille souffre d’un trouble de conduite alimentaire qui s’appelle « boulimie », elle a besoin d’aide et il est nécessaire qu’elle puisse bénéficier d’une prise en charge adaptée à sa problématique. N’enfermez pas la nourriture, car vous partez dans une escalade dangereuse sur le plan relationnel entre vous et votre fille. Dans un premier temps, le mieux serait de faire des courses au jour le jour (même si cela est contraignant), ceci éviterait d’avoir des réserves. Votre fille serait ainsi plus protégée et vous épargnerez des conflits dans la famille.

Ma fille ne veut pas manger ce que je prépare. Je lui achète pourtant ce qu’elle me demande et toute la famille se plie à son dicta alimentaire, mais elle mange de moins en moins. Comment faire pour l’aider ? 

Votre fille souffre d’un trouble de conduite alimentaire qui s’appelle « anorexie restrictive ». Actuellement, elle a malgré elle contaminé la famille avec son trouble et il est donc nécessaire qu’elle puisse bénéficier d’une prise en charge adaptée rapidement. En outre, je vous invite à reprendre le pilotage de la famille. Vous êtes le chef, c’est vous qui décidez des menus de la famille et surtout, n’achetez rien de particulier à votre fille et exigez qu’elle soit à table avec vous comme vous le feriez pour les autres enfants. Ne faites pas de commentaire sur ce qu’elle mange ou pas. Si vous lui achetez des aliments particuliers ou acceptez de cuisiner des repas spéciaux pour elle, vous renforcez le trouble anorexique de votre fille. Ce serait ainsi servir son trouble au lieu de servir sa santé. N’hésitez pas à demander de l’aide pour être accompagné(e) dans ce moment difficile. Il y a des comportements à acquérir qui peuvent clairement aider votre fille à s’en sortir et vous aider à vous sentir mieux et plus efficace. Téléphonez-nous pour un rendez-vous.

Programme thérapeutique :

Suis-je obligé(e) de participer à tous les groupes ? 

Si vous êtes hospitalisé(e), oui vous devez suivre tous les groupes, c’est-à-dire le groupe du matin « humeur du jour », un deuxième groupe dans la matinée plus un groupe dans l’après-midi. 
Si vous êtes inscrit(e) dans le programme de jour, il faut vous présenter au groupe prescrit par votre thérapeute.

Qui va me suivre ? 

Selon votre problématique, vous serez adressé(e) à l’un de nos médecins spécialistes. De plus, vous bénéficierez d’un suivi par un psychologue, un coach et l’équipe infirmière et ce, chaque semaine.

Y a-t-il une diététicienne ?

Oui, il y a une diététicienne qui, selon votre problématique, pourra vous suivre.

Y a-t-il une piscine et une salle de sport ? 

Non, nous n’avons pas de piscine et pas de salle de sport.